Réduire le cholestérol avec du lait fermenté

Categoria: Archive Biotechnologie médicale Médecine douce
Tag: #bactéries #cholestérol #Cœur #nourriture #yaourt
Condividi:

Les laits fermentés additionnés de phytostérols sont capables de réduire le taux de mauvais cholestérol d'environ 10 % chez les sujets présentant une hypercholestérolémie modérée. C'est ce que démontre la première méta-analyse réalisée sur environ 400 personnes qui analysait les résultats de 3 travaux déjà publiés dans la littérature sur l'effet d'un lait fermenté additionné de 1,6 g de stérols végétaux. Les données ont été présentées aujourd'hui, lors du XVe Symposium international sur l'athérosclérose (ISA), qui s'est tenu à Boston. « Ce travail est le premier qui s'appuie sur environ 400 patients ayant collecté les résultats de trois des études les plus significatives destinées à analyser l'effet des phytostérols sur la cholestérolémie, et en particulier de la fraction liée aux lipoprotéines LDL (cholestérol LDL, ou LDL- C )” a déclaré Alberto Notarbartolo, Professeur de Médecine Interne, Faculté de Médecine et Chirurgie, Université de Palerme « Les résultats de la méta-analyse démontrent une fois de plus à quel point la nutrition fonctionnelle joue un rôle de grande importance dans les stratégies de prévention contre le principal facteur de risque cardiovasculaire : le cholestérol . L'utilisation de phytostérols contenus dans les laits fermentés comme le Danacol sur lequel se basent les 3 travaux est en effet capable de réduire le cholestérol LDL de 10% en moyenne sans aucun risque". La méta-analyse s'appuie sur 3 études multicentriques menées avec la même méthodologie que celle utilisée pour les produits pharmaceutiques (randomisées, contrôlées versus placebo et en double aveugle), entre la France, l'Espagne et l'Italie qui ont évalué l'effet d'un lait fermenté pendant trois à six semaines. ajouté 1,6 g de phytostérols sur le taux de cholestérol chez une population de patients présentant une hypercholestérolémie modérée. Mais la lutte contre le cholestérol – et donc contre l'un des principaux risques pour le cœur – doit être menée au jour le jour, avec cohérence si l'on veut réduire d'éventuels futurs événements cardiovasculaires. « Si les aliments fonctionnels comme le Danacol apportent une aide significative, il est nécessaire d’inclure leur utilisation dans un programme basé sur une alimentation et un mode de vie sains. En cas de cholestérolémie non légère, supérieure à 240 mg/dL, ou en présence d'un risque coronarien global élevé, c'est-à-dire lorsque d'autres facteurs de risque importants sont présents comme l'hypertension artérielle, le diabète ou des antécédents d'accident cardiovasculaire antérieur, il est Il est nécessaire de contacter votre médecin et éventuellement de recourir à des remèdes pharmacologiques", conclut Notarbartolo. Phytostérols Les phytostérols sont des molécules de nature stérol, composants normaux et naturels de la cellule végétale. Les phytostérols sont des analogues structurels et fonctionnels du cholestérol, la moindre différence, due à un méthyle ou un éthyle dans la chaîne latérale, influence fortement leur absorption intestinale. Une quarantaine sont connues dans la nature et se retrouvent notamment dans les huiles végétales, les fruits secs et certaines graines et légumineuses. Leur quantité est liée à la teneur en matières grasses de l'aliment. L'apport alimentaire varie selon la composition de l'alimentation entre 150 et 400 mg/jour et est considérablement inférieur aux 1 600 à 2 000 mg/jour utilisés dans les traitements hypocholestérolémiques.

Publicato: 2009-06-19Da: Bio Blog

Potrebbe interessarti