Aclasta contre l'ostéoporose et les fractures

Categoria: Administration des aliments et des médicaments (FDA) Archive Médicaments Pathologies
Tag: #fémur #fractures #l'ostéoporose #Médicaments #ménopause
Condividi:

Novartis publie les résultats de la première étude réalisée sur Aclasta , un médicament contre l'ostéoporose chez les patients souffrant de fractures de la hanche. Il a été constaté que l'administration d'Aclasta une fois par an prévient de 35 % de nouvelles fractures et améliore, dans un certain sens, la vie. En fait, il semblerait que dans le groupe de patients analysés, la prise d'Aclasta a prolongé la vie en réduisant le risque de décès de 28%, il suffit de penser que la fracture du fémur représente la cause la plus fréquente de mortalité et d'invalidité pour environ un quart de la population. au-dessus des 50 ans auxquels s'ajoute le calcul statistique impitoyable qui montre une multiplication par 5 de la probabilité de connaître de nouvelles fractures pour les patients ayant déjà fracturé leur fémur. Le risque de fractures vertébrales ultérieures est réduit de 46 % et de nouvelles fractures non vertébrales (telles que le fémur, le poignet, le bras, la jambe, la côte) de 27 %. Même si l'étude n'avait pas pour objectif de détecter des différences importantes dans les fractures du fémur, elle a mis en évidence une tendance vers une réduction de 30 % des nouvelles fractures du fémur. Aclasta attend toujours d'être officiellement approuvé par l'EMEA. et a récemment été approuvé aux États-Unis, sous le nom de Reclast, pour le traitement de l'ostéoporose postménopausique.

Publicato: 2007-10-04Da: Bio Blog

Potrebbe interessarti